Comment créer une newsletter, étape par étape, pour la vendre 365 jours par an

Carlos Bravo
12 janvier, 2022

Vous n’avez pas encore inclus le email marketing dans votre stratégie de vente ?

Eh bien, laissez-moi vous dire quelque chose.

Vous passez à côté de l’un des moyens les plus puissants d’attirer, de vendre et de fidéliser en ce moment sur Internet.

L’envoi d’emails à une base de données est un excellent moyen de communiquer avec vos clients potentiels, de créer une relation de confiance et de les persuader d’acheter chez vous.

Et l’un de ceux qui fonctionnent le mieux.

Dans cet article, je vais vous expliquer comment faire une newsletter étape par étape pour que vous puissiez commencer à construire votre liste d’abonnés et vendre de manière récurrente 365 jours par an.

Je vous donnerai des conseils et vous montrerai quelques exemples pour vous inspirer, alors restez jusqu’à la fin 🙂

C’est parti !

comment creer une newsletter

Qu’est-ce newsletter ?

Une newsletter est un email que vous envoyez à votre base de données d’abonnés par le biais d’un outil d’email marketing.

Il peut s’agir d’emails à caractère informatif, avec des remises et des promotions, avec des rappels d’un événement ou des emails pour vendre vos produits ou services.

Nous nous concentrerons ici sur ce dernier point, car une stratégie d’email marketing est, aujourd’hui, l’un des recours les plus puissants pour communiquer avec votre public et de le convertir en clients.

La question est que la newsletter est une communication par e-mail que les entreprises utilisent pour être en contact avec leurs abonnés, qui peuvent être des clients ou des personnes intéressées qui n’ont pas encore acheté, avec une certaine fréquence.

En d’autres termes, il peut s’agir de newsletters quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles ou même ne pas avoir de fréquence établie mais être envoyées à des occasions spécifiques.

Tout au long de cet article, je vous expliquerai comment réaliser une newsletter efficace avec un objectif de vente, et je ferai quelques recommandations en fonction du type d’entreprise que vous avez.

Allons-y étape par étape !

Comment créer une newsletter, étape par étape

⚡️ Étape 1 – Définissez vos objectifs, votre proposition de valeur et votre buyer persona

La première chose à faire est d’être très clair sur l’objectif que vous poursuivez avec votre newsletter.

Pourquoi voulez-vous envoyer des emails à une base de données ?

Il peut s’agir de vendre X produits ou services, d’obtenir plus de trafic vers votre blog ou les réseaux sociaux où vous travaillez une stratégie de contenu, l’affiliation pour vendre des produits tiers….

Tout dépend de votre business model.

Il est important que vous gardiez à l’esprit les objectifs SMART, car plus ils sont concrets et réalistes, plus il sera facile de les réaliser :

S – Specific – Spécifique

M – Measurable – Mesurable

A – Achievable – Atteignable

R – Relevant – Réaliste

T – Timely – Temporalité

En plus des objectifs, ce que vous vendez et à qui vous le vendez entre également en ligne de compte.

Cela peut sembler absurde, mais de nombreuses entreprises ne savent pas vraiment ce qu’elles vendent. 

Ils n’ont pas bien défini leur proposition de valeur et ne savent donc pas comment se différencier de la concurrence.

Le point qui les rend uniques, et donc qui fait d’eux une option attractive.

Vous devez savoir ce que vous offrez que les autres marques ne font pas, et qui est le client idéal vers lequel vous dirigez vos actions.

Identifier votre buyer persona, quels sont ses besoins, ses problèmes, ses désirs, ses points sensibles, etc.

C’est extrêmement important, car le message que vous transmettez en dépend à 100%.

Mieux vous connaîtrez votre public cible, plus il aura de l’empathie pour votre message et ressentira le besoin d’acheter ce que vous vendez.

Il s’agit de connaître leurs problèmes, leurs objections avant de prendre une décision d’achat, leurs motivations…

Vous pouvez ainsi personnaliser vos newsletters, créer une relation de confiance et les inciter à acheter.

⚡️ Étape 2 – Concevoir un lead magnet attractif

Une fois que vous avez clairement défini l’objectif de votre newsletter, ce que vous vendez et à qui, vous devez définir le comment.

Quelle accroche vous allez utiliser pour donner envie aux gens de s’abonner à votre newsletter.

La plupart des boutiques en ligne proposent un code de réduction comme lead magnet.

Et la vérité est que ce n’est pas vraiment la meilleure stratégie (bien qu’il y ait des exceptions, comme les e-commerces).

Pensez-y.

Si la personne est allée sur votre site web, c’est qu’elle est intéressée par ce que vous vendez, qu’elle soit prête à acheter ou non à ce moment-là.

Le code de réduction ne sert alors qu’à inciter la personne à s’abonner et à obtenir cet achat moins cher.

Plus tard, ils ne seront pas intéressés par vos newsletters et se désabonneront.

Et en définitive, ce que nous recherchons, c’est de créer une base de données d’abonnés de qualité.

Qui veulent recevoir nos emails, et avoir des opportunités de vente constantes.

En outre, il est beaucoup plus facile de vendre à une personne qui a déjà acheté chez nous qu’à une nouvelle personne.

💡 Alors laissez-moi vous donner un exemple :

Freshly Cosmetics est une boutique de cosmétiques naturels. L’un de leurs lead magnets est un questionnaire dans lequel vous leur dites quels produits vous intéressent le plus, quelle routine vous suivez, quel âge et quel sexe vous avez, quels sont vos principaux problèmes de peau ou de cheveux…

Et il vous donne les résultats du questionnaire dans votre email, d’où il commence à vous envoyer des newsletters vous racontant des choses intéressantes sur les cosmétiques, la marque elle-même, les nouveautés et les promotions, les produits tendance… et finit toujours par vendre un produit du catalogue.

Le cas est le suivant.

Le lead magnet doit avoir une relation directe avec les produits que vous allez vendre.

  • Il doit résoudre un problème ou, dans le cas de cet exemple, lever un doute de votre public cible. 
  • Il doit être rapide et facile à consommer.
  • Et il doit fournir quelque chose d’intéressant, et non pas simplement tout ce qu’ils peuvent trouver sur Google sans avoir à laisser leur email.

⚡️ Étape 3 – Création des pages concernées

Une fois que votre lead magnet est prêt, vous devez concevoir la squeeze page ou la page d’atterrissage où vous proposerez cette accroche et tenterez d’obtenir les emails de vos abonnés.

Bien que cela dépende, en réalité, de votre stratégie.

Il peut également s’agir d’une pop up, ou d’une boîte d’abonnement sur le blog ou sur votre page d’accueil…

Cela dépend de votre business model et de votre stratégie, comme je l’ai dit.

Malgré tout, il est très courant de créer une squeeze page pour capter des emails, et vous devrez donc la concevoir.

De la même façon que vous concevrez la page « à un pas », les abonnés devront faire le « doble opt-in » et confirmer qu’ils veulent vraiment s’abonner à votre newsletter.

Enfin, il faudra faire la page de remerciement pour s’être abonné.

Nombreux sont ceux qui placent sur cette page un lien vers lead magnet pour que les abonnés puissent le télécharger, et d’autres le proposent dans le premier email de bienvenue.

⚡️Étape 4 – Choisissez votre outil d’email marketing

Il existe de nombreux outils sur le marché, et je ne peux pas vous dire lequel est le meilleur.

En réalité, votre choix dépendra de la fréquence et du nombre de newsletters que vous comptez envoyer, de la taille de votre liste d’abonnés, de l’utilisation éventuelle d’automatisations…

Si vous partez de zéro, je vous recommande MailerLite, qui propose une formule gratuite jusqu’à 1000 abonnés, à qui vous pouvez envoyer un nombre illimité d’e-mails.

En revanche, aujourd’hui j’utilise Active Campaign, et j’aime le système de tags pour pouvoir segmenter les abonnés dans vos emails et personnaliser les automatisations.

⚡️ Étape 5 – Définissez votre stratégie de captation

Comme je l’ai déjà dit, qu’allez-vous faire de votre lead magnet ? Où allez-vous le placer ?

Comment allez-vous obtenir vos abonnés ?

Il existe de nombreux moyens :

1 – Vous pouvez inclure un formulaire d’inscription sur les pages de votre site web qui reçoivent le plus de visites (la page d’accueil, une catégorie de produits populaire, les articles du blog…).

2 – Vous pouvez investir dans des publicités payantes, soit sur des moteurs de recherche tels que Google, soit sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Instagram Ads, pour capturer des leads avec votre leads magnet.

3 – Vous pouvez ajouter le lien vers votre squeeze page dans la biographie de vos réseaux sociaux ou publier du contenu à cette fin.

4 – Vous pouvez travailler sur l’affiliation et demander à d’autres marques disposant de bonnes bases de données de les inviter à s’abonner à la vôtre.

5 – Vous pouvez organiser un atelier en ligne gratuit ou essayer d’être interviewé sur des podcasts ou des chaînes Youtube liés à votre secteur, afin de promouvoir votre lead magnet.

Comme je l’ai dit, il existe mille façons d’atteindre votre client idéal et de l’inciter à s’abonner à votre newsletter.

⚡️ Étape 6 – Conception de votre newsletter

Choisissez le visuel que vous souhaitez donner à votre newsletter.

Si vous allez ajouter une image d’entreprise comme en-tête, quelle sera votre signature, si vous allez utiliser les modèles proposés par la solution d’emailing…

Bien sûr, il faut être prudent avec les images.

Si, par exemple, vous êtes une boutique en ligne, vous pourriez vouloir « punir » la délivrabilité de votre newsletter avec des images de bonne qualité des produits que vous voulez vendre.

En effet, plus les images sont grandes et volumineuses, plus vos emails risquent d’aller dans les spams et les promotions, et n’auront pas un taux d’ouverture élevé.

Toutefois, si vous pouvez, de façon générale, vous passer d’images, plus le design de votre newsletter est simple, moins il y a de distractions et plus vous vous concentrez sur le texte lui-même. En fin de compte, c’est ce qui persuade et convertit.

La typographie que vous utilisez est également importante ici, et je vais vous dire pourquoi.

Lorsque vos abonnés vous lisent depuis un certain temps et qu’ils s’habituent à votre fréquence, si vous utilisez une typographie distinctive, d’une certaine manière, lorsqu’ils ouvriront l’email, ils sauront déjà que c’est vous sans avoir besoin de voir l’expéditeur et l’objet.

⚡️ Étape 7 – Fréquence

Il est important que vous établissiez une fréquence d’envoi.

Si vous envoyez des newsletters de manière ponctuelle, pour vendre quelque chose de précis, puis que vous abandonnez votre liste…

Ce que vous obtiendrez est :

1 – Vos abonnés ne vont pas s’habituer à vous lire et ne créeront aucun lien avec votre marque.

2 – Ils oublieront qu’ils ont été abonnés et dès qu’ils recevront à nouveau quelque chose, surtout s’il s’agit d’une pure vente, ils se désabonneront.

Je vous recommande donc d’être cohérent lorsque vous créez une newsletter.

Si vous voulez utiliser l’emailing, faites-le bien.

Définissez une fréquence d’envoi. Je vous conseille qu’elle soit, au moins, hebdomadaire.

Pensez à la quantité de choses que nous faisons tout au long d’une seule journée.

Si vous envoyez des emails une fois par mois, ou toutes les deux semaines… Pensez-vous vraiment qu’ils vont se souvenir de vous ?

Avec la newsletter, ce que vous devez réaliser, c’est d’être constamment dans l’esprit de votre abonné.

Faites-leur connaître votre marque, de sorte que lorsque vous leur proposez quelque chose qui pourrait les intéresser, ils soient prêts à acheter chez vous car il existe déjà une relation de confiance.

Ce n’est pas une vente à froid.

Plus la fréquence est élevée, plus vous allez vous installer dans leur routine.

⚡️ Étape 8 – Objets

L’objet est l’un des éléments les plus importants de votre newsletter.

Si vous ne suscitez pas l’intérêt avec le titre de l’email, ils ne cliqueront pas et il n’y a aucune chance qu’ils lisent et achètent chez vous.

Assurez-vous que l’objet de l’email soit attractif, qu’il s’adresse directement à l’abonné, qu’il utilise des chiffres et des verbes d’action, des contradictions et toute autre ressource qui se distingue du reste des emails dans sa boîte de réception.

Bien entendu, ne promettez pas un contenu qu’ils ne trouveront pas dans votre newsletter, juste pour susciter la curiosité et les inciter à cliquer.

Vous risquez de provoquer un rejet et d’obtenir l’effet inverse de ce que vous recherchiez.

⚡️ Étape 9 – Contenu de la newsletter

Le contenu de vos emails doit être amusant et attrayant à lire.

Utilisez le storytelling et racontez à vos abonnés des histoires ou des anecdotes que vous pouvez associer aux produits ou services que vous vendez.

Parlez d’émotions, de situations dans lesquelles ils peuvent se reconnaître et qui traitent de leurs plus gros problèmes à ce moment-là, et présentez votre produit ou service comme la solution.

Dites-leur ce qu’il y a de nouveau dans votre entreprise, votre quotidien. Humanisez et rapprochez-les de votre marque.

C’est ça qui est important. 

Vos newsletters doivent avoir un contenu qui leur donne envie d’ouvrir leur boîte de réception, de rentrer votre email et de lire.

Que vos abonnés attendent vos newsletters pour passer un bon moment.

Et qu’à la fin, il y a toujours une porte ouverte sur la vente.

Ou à l’objectif que vous vous êtes fixé…

La longueur ?

Ce n’est pas très pertinent.

Il est vrai qu’un email de plus de 800 mots peut être plus difficile à lire dans son intégralité.

Vous devez raconter une histoire divertissante et utiliser vos mots à bon escient pour les amener à la fin.

Bien que cela dépende toujours de l’engagement et de l’intérêt de vos abonnés.

Pour ma part, j’ai l’habitude de lire des emails de plus de 1 000 mots, car je m’abonne à des bulletins d’information que j’aime lire et qui proviennent d’autres marques et professionnels du secteur.

Et ici, le type d’entreprise dont nous parlons n’a pas d’importance.

Le e-commerce envoie souvent des newsletters de catalogue avec peu de texte, ce qui ne signifie pas que ce soit le plus efficace.

La vérité est que la plupart d’entre eux n’exploitent pas tout le potentiel du marketing par email.

📩 Une boutique en ligne peut également faire du email marketing

Il peut également raconter des histoires, des anecdotes et des réflexions en rapport avec son catalogue de produits.

En fin de compte, derrière une marque, il y a des gens qui ont des relations avec les gens, et susciter des émotions positives est la première étape pour persuader en vue d’une vente.

Si vous avez besoin d’une estimation de la longueur de votre newsletter, un email de 400 à 800 mots est la norme et c’est qui fonctionne le mieux.

⚡️ Étape 10 – CTA ou appels à l’action

Vous devez être clair sur ce point :

Un email, un objectif.

Ce n’est pas efficace si dans vos newsletters vous demandez à l’abonné de faire plusieurs choses différentes.

Par exemple : acheter le produit X, vous suivre sur les réseaux sociaux et regarder votre dernière vidéo sur YouTube.

Avec un peu de chance, ils ne feront qu’une des trois choses.

Chaque newsletter aura un objectif, et chaque fois que vous ajoutez un lien ou que vous les invitez à effectuer une action, cela doit être en accord avec cet objectif.

Bien que vous puissiez ajouter des liens ou des CTA au milieu de la newsletter (en fonction de la longueur), il est normal de terminer l’email par la partie vente où nous leur indiquons l’action à entreprendre.

L’exception est lorsque nous avons plusieurs produits ou services directement liés que nous pouvons offrir en même temps.

Par exemple, une boutique en ligne qui vend différents modèles de baskets, ou qui propose également des chaussettes et d’autres accessoires.

Ou un service complémentaire à l’autre, comme le copywriting + l’email marketing.

Mais en général, il s’agit d’un email et d’un seul objectif.

Ici, les post-scriptum jouent aussi un rôle important.

À la fin de l’email, il est intéressant d’ajouter des post-scriptum, car de nombreuses personnes scannent le texte, ou lisent le début et la fin.

Je vous conseille d’ajouter des post-scriptum dans lesquels vous résumez ou renforcez ce que vous avez dit dans l’email, faites un rappel, insérez un lien vers un site web qui vous intéresse ou ajoutez des informations importantes.

Voici un exemple de l’email précédent qui parlait de Netflix, où à la fin vous avez un lien vers la page de vente et dans le post-scriptum vous ajoutez un rappel et un autre lien vers le même site web.

⚡️ Étape 11 – Analyse des résultats et des métriques

Enfin, l’un des aspects les plus importants de la création d’une newsletter est l’analyse de ses performances.

Dans votre solution d’email marketing, vous aurez une section de rapports et de statistiques où vous pourrez voir la délivrabilité de l’email (à combien de personnes il a été envoyé avec succès), le taux d’ouverture, le taux de clics sur le lien, le taux de conversions suite à l’email…

Il est important que vous regardiez les statistiques de temps en temps pour les tester.

Pour évaluer les types d’emails qui fonctionnent le mieux et ceux que vos abonnés aiment le plus, ceux qu’ils n’aiment pas…

Ainsi, petit à petit, vous améliorerez vos newsletters.

Et c’est tout !

Voici les étapes que vous devez suivre pour créer une newsletter, obtenir une liste d’abonnés impliqués et vendre de façon récurrente avec vos emails.

Maintenant, pour finir, je vais vous donner quelques conseils plus spécifiques pour réaliser votre newsletter en fonction de votre type d’entreprise.

Comment créer une newsletter pour vendre des services

Si vous vendez des services, la chose la plus normale à faire est d’avoir une séquence automatisée avec un e-mail de bienvenue et la livraison du lead magnet (qui est généralement une checklist, un ebook avec les erreurs les plus fréquentes, un PDF ou un test de diagnostic). 

Cette séquence est suivie d’un autorépondeur de X emails, qui peuvent être de 10-12 à 20, voire 30, dans lesquels vous abordez les points douloureux que le client potentiel peut avoir, réfutez les objections et les freins, transmettez la confiance, la crédibilité et l’autorité en tant que marque et donnez-leur des raisons impérieuses de faire appel à vos services. 

Mais pensez à une chose.

Un service est vendu lorsqu’il est nécessaire.

Ainsi, si votre abonné entre dans votre base de données à un moment où il n’a pas besoin de vous engager, quelle que soit la qualité de vos emails, il ne le fera pas.

C’est pourquoi il est si important qu’une fois la séquence automatisée d’emails terminée, vous poursuiviez avec une newsletter à fréquence moyenne-haute. 

Continuez à leur écrire pour qu’ils vous gardent toujours à l’esprit, pour qu’ils s’habituent à vous lire et pour créer un bon feeling et de la confiance.

Au moment où ils devront faire appel à ce service, la première personne à laquelle ils penseront sera vous. 

Et si votre agenda est plein et que vous ne pouvez plus obtenir de clients, arrêtez-vous d’envoyer des emails ?

Non.

C’est une erreur que beaucoup de professionnels commettent, et qui consiste à laisser la liste morte sans recevoir d’e-mails parce qu’à ce moment-là, ils n’ont pas besoin de vendre plus de services.

Vous devez continuer à écrire des emails pour que votre liste soit active et habituée à vous lire.

Vous pouvez envoyer du trafic vers un nouvel article de blog, une interview en podcast ou votre chaîne YouTube et vos réseaux sociaux.

De plus, vous ne savez pas quand vous pouvez laisser tomber un client, ou vous pouvez déléguer et recevoir des commissions de tiers pour leur apporter des services.

Vous pouvez même avoir une liste d’attente pour les prochains mois.

Comment créer une newsletter pour vendre des produits

Si vous allez vendre des produits ou des infoproduits, dans ce cas, je vous conseille d’avoir une petite séquence de bienvenue automatisée où vous remettez le lead magnet, parlez un peu de vous et de votre histoire, puis commencez par une newsletter régulière où vous vous consacrez à divertir et à vendre.

Ici, cela dépendra beaucoup de la taille de votre entreprise.

Mais si, par exemple, vous êtes une boutique en ligne avec un catalogue de produits assez étendu, vous pouvez essayer de vendre un produit différent dans chaque newsletter.

Vous racontez une courte histoire ou une anecdote dans laquelle ce produit joue un rôle de premier plan, et vous terminez par un lien direct pour l’acheter.

comment creer une newsletter

Un autre exemple que je peux vous donner est que si vous vendez des ustensiles de cuisine, vous pouvez parler de la recette que vous avez préférée de votre mère quand vous étiez enfant et dans laquelle ces ustensiles sont évidemment nécessaires.

Je vous l’ai déjà dit : suscitez des émotions pour vous connecter et faire preuve d’empathie.

En revanche, dans le domaine du e-commerce, il est judicieux d’ajouter une remise ou une promotion spécifique, car des facteurs tels que le stock ou la période de l’année ont une influence.

Mais si vous vendez des infoproduits, je ne vous le conseille pas, car vous enlèverez de la valeur et surtout vous ne respecterez pas ceux qui vous ont fait confiance et ont acheté la formation au prix initial.

Ce n’est pas le même investissement que vous faites dans une formation de 500 euros que dans n’importe quel produit de 20 ou 30 €.

Comment créer une newsletter pour les entreprises locales

Lorsqu’il s’agit de réaliser une newslettter pour une entreprise locale, la procédure est similaire à la précédente.

La particularité est que dans vos emails, vous pouvez donner une réduction ou une promotion aux abonnés qui viennent dans la boutique physique avant la date X, par exemple.

Vous pouvez également créer des automatismes et segmenter vos abonnés en fonction de leurs intérêts ou de leurs achats de certains produits ou services, afin de leur envoyer des lettres d’information personnalisées.

Si vous avez également une boutique en ligne avec laquelle vous pouvez toucher plus de monde, vous pouvez même avoir une automatisation exclusive pour les abonnés qui se trouvent dans votre région et peuvent se rendre physiquement pour acheter en boutique.

En réalité, le fait qu’il s’agisse d’une entreprise physique ou en ligne ne change pas la façon dont nous travaillons avec l’email marketing, puisqu’il s’agit en fin de compte d’un moyen en ligne pour attirer plus de clients, peu importe que ce soit sur Internet ou dans un magasin physique. 

La seule chose qui variera est la façon dont vous définissez la stratégie, puisque vos objectifs seront différents.

Il n’y a plus aucun doute sur comment créer une newsletter ?

J’espère que vous avez trouvé cet article utile et, maintenant que vous savez comment créer une newsletter efficace, vous serez encouragé à envoyer des emails à votre liste d’abonnés et à vendre par ce puissant canal.

Si vous avez des questions ou si vous voulez me dire ce que vous avez pensé de ce article, je vous lirai dans les commentaires. 🙂

Carlos Bravo

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Analysez, gérez et développez votre présence numérique

Utilisez Metricool sur n'importe quel appareil.

Metricool available on the App Store
Metricool on Google Play

ENTREPRISE

Intégrations

Twitter
Facebook
Instagram
TikTok

LinkedIn
Pinterest
Google My Business
YouTube
Twitch

Alliances