Comment élaborer un planning de publication réseaux sociaux

Toñi Rodriguez
31 mars, 2022

Élaborer un planning de publication réseaux sociaux, ce n’est pas seulement publier sur les réseaux, c’est aussi définir le type de publication, la date, l’heure, le public cible… et surtout l’objectif, qui doit être en phase avec votre plan de Marketing sur les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux sont des plateformes où les gens peuvent communiquer en ligne. Cette série de réseaux permet aux utilisateurs de discuter et d’échanger, ce qui offre aux entreprises des espaces de visibilité puissants pour leur marque ou leurs produits.

En planifiant vos publications sur les médias sociaux, vous gagnerez en tranquillité d’esprit, en sécurité et en prévision.

En combinant sérieux et régularité, vous parviendrez à augmenter votre communauté, votre visibilité, votre engagement et bien entendu vos ventes, si tel est votre objectif ultime.

Ce post vous explique en détail les 10 étapes essentielles pour créer votre planning de publication pour réseaux sociaux.

Commençons sans plus tarder !

Un planning de publication réseaux sociaux, c’est quoi ?

Un planning de publication, c’est un document qui sert de guide pour savoir à tout moment le contenu à publier, le canal utilisé et l’objectif visé.

Il s’agit de créer et de partager du contenu écrit, des images et des vidéos pertinentes pour promouvoir votre marque, vos produits ou vos services auprès de votre public cible.

Le planning de publication répond, pour ainsi dire, aux problèmes de votre public en apportant les bonnes solutions. C’est une feuille de route contenant toutes les actions à mettre en œuvre.

Cela vous permettra en outre de déterminer les contenus qui vous réussissent le mieux.

L’image ci-dessous de l’étude annuelle 2019 d’Iab sur les réseaux sociaux décrit le profil des utilisateurs. Elle montre à quel point il s’agit d’un canal très approprié pour communiquer avec vos clients actuels et vos clients potentiels. Disposer d’un planning de publication structuré vous fera gagner un temps considérable, que vous soyez community manager freelance ou une agence de marketing.

Comment élaborer un planning de publication pour réseaux sociaux

Cet article comporte plusieurs parties. Nous commençons par l’analyse de la situation de départ et l’analyse SWOT, suivie des points ci-après.

Il s’agit évidemment d’un document vivant, que vous devrez mettre à jour en fonction des résultats que vous obtenez.

1-Analyse de la situation de départ

Il convient tout d’abord d’analyser notre situation de départ et celle de nos concurrents.

Pour ce faire, nous devons analyser le nombre de followers et l’évolution sur chaque réseau social – les nôtres et ceux de nos concurrents –, la fréquence et l’heure de publication, les contenus publiés obtenant le plus de portée, si nos concurrents utilisent Facebook Ads…

Metricool est un outil efficace et très complet qui répond à ce type de besoin. Dans le point abordant l’évaluation du planning de publication, nous vous expliquons en détail comment l’utiliser.

Analyse SWOT

Cette analyse préliminaire a pour but de voir d’où nous partons et de pouvoir établir une stratégie gagnante, efficace et porteuse de résultats.

Faiblesses : les facteurs internes qui limitent les possibilités.

Exemple : vous ne faites pas de vidéos.

Menaces : les facteurs externes qui peuvent empêcher l’entreprise d’atteindre ses objectifs.

Exemple : votre concurrent publie des vidéos deux fois par semaine et vous, non.

✅ Forces : les facteurs internes qui confèrent un avantage concurrentiel à l’entreprise et qui lui permettront de surmonter les menaces.

Exemple : l’obtention d’une subvention vous permet d’embaucher une personne de plus et donc de booster votre rendement.

Opportunités : les facteurs externes qui peuvent conférer un avantage concurrentiel à l’entreprise.

Exemple : vous allez engager une personne supplémentaire pour réaliser des vidéos.

Toutes ces données nous permettent d’identifier les aspects les plus importants de notre entreprise et de commencer à planifier des actions.

2-Définition du buyer persona

Le buyer persona est une représentation de votre client idéal. Attention, il diffère de votre public cible, qui est la niche que vous visez et qui peut englober un ou plusieurs buyer personas.

Par exemple, les femmes de Nantes âgées de 30 à 45 ans adeptes de sport constitue votre public cible.

Le buyer persona est beaucoup plus spécifique : Maria, 37 ans, travaille à temps partiel et va à la salle de sport l’après-midi.

En définissant votre buyer persona, il vous est plus facile de l’atteindre et de créer un planning de publication approprié.

3-Définition des objectifs du planning de publication réseaux sociaux

Lorsque nous commençons à travailler avec un nouveau client, il est toujours amusant de l’entendre dire lors du briefing de lancement :

Non, pas les objectifs, ce que je veux c’est vendre !

Nous lui expliquons alors que, pour vendre, il convient tout d’abord d’aborder la visibilité et de définir des objectifs réels et mesurables, afin de pouvoir travailler et avancer.

Par exemple, l’objectif fixé pourrait être d’obtenir plus de clients au cours de l’année à venir et l’action à entreprendre pour y parvenir consisterait à augmenter les ventes de la boutique en ligne de 20 % en six mois. Pour ce faire, nous devons définir le type de contenus que nous allons travailler et le réseau social que nous allons utiliser.

Ceci dépend en grande partie du budget. En fonction du budget disponible, nous pourrons réaliser telles ou telles actions de marketing.  L’idéal est d’avoir affaire à des clients reconnaissants, qui apprécient nos services à leur juste valeur. De cette manière, travailler devient plus facile et plus rentable.

4-Types de contenus publiés sur les réseaux sociaux

Quel que soit le projet, les articles de blog sont le type de contenu le plus utilisé dans un planning de publication. Pour optimiser leur diffusion, ces articles sont accompagnés de liens vers les réseaux sociaux.  Parler de vos produits ne suffit pas pour toucher votre public… Pratiquez l’écoute active pour voir quels sont les intérêts de vos clients et de vos lecteurs. Vous verrez ainsi émerger de nouvelles idées pour votre planning de publication réseaux sociaux.

Il peut s’agir de tutoriels, de guides, de classements, de sondages, d’histoires de réussite, d’articles à caractère informatif sur le comment, le pourquoi, etc., et vous pouvez inclure des photos, des vidéos, des infographies, des podcasts, des interviews vidéo.

Et pourquoi pas un contenu récurrent, une fois par semaine, qui consisterait à publier une activité génératrice de joie ou divertissement, en vue d’égayer la matinée des professionnels qui la lisent. En utilisant le #bon suivi du jour de la semaine.

De même, que vous soyez une entreprise ou que vous travailliez dans le domaine du personal branding, dans les stories Facebook et Instagram, vous pouvez partager des moments qui ne concernent pas seulement le travail, mais aussi les loisirs ou des situations inattendues. Comme sur l’image ci-dessous où je suis avec Ariel, l’animal de compagnie de mon voisin. Il s’agit d’appliquer le storytelling à votre propre contenu, pour lui donner une valeur supplémentaire.

Le sondage pour développer l’écoute active, comme nous l’avons déjà mentionné. Il se peut que vous souhaitiez connaître l’avis de vos clients à un moment donné. Par exemple, disons que votre entreprise prévoit de lancer une nouvelle ligne de produits cosmétiques et que vous souhaitez approfondir votre étude de marché. Vous pourriez publier un court sondage sur Facebook et offrir une réduction de 50 % aux 100 premiers clients qui y répondent.

À l’inverse, sur LinkedIn, les contenus sont plus professionnels et plus soignés pour transmettre sérieux et crédibilité. Cet exemple provient d’une courte interview réalisée à l’occasion de journées d’Andalucía Emprende auxquelles nous avons participé.

Sur LinkedIn, en plus de partager des articles de votre blog, il est fortement recommandé de partager du contenu d’autres blogs axés sur votre thématique, qui apportent une valeur ajoutée à votre communauté.

Expérimentez avec de nouveaux formats de publication, des infographies, des concours Facebook… après avoir bien étudié votre public et vos concurrents. Soyez original et prenez du plaisir dans ce que vous faites.

Inspirez-vous du contenu d’entreprises de votre secteur déjà bien positionnées, alimentez votre contenu à partir de sources publiées par des entreprises étrangères en prenant soin de l’améliorer. Veillez à ne pas abuser du copier-coller. Si le contenu est original, c’est encore mieux. Inspirez-vous, mais avec modération. 

💡 51 % des marketeurs B2B privilégient la création de ressources visuelles dans leur stratégie de marketing de contenu. (Hubspot, 2019)

5-Quels réseaux sociaux utiliser et à quelle fréquence publier ?

Facebook reste le réseau social le plus utilisé et génère énormément de trafic social vers votre blog. Partager les articles de votre blog sur votre page, ainsi que dans les groupes Facebook en lien avec votre thématique, est particulièrement efficace. La fréquence dépendra du produit et de l’objectif visé. Il est recommandé de le faire trois ou quatre fois par semaine en moyenne. Selon le produit ou en début de campagne, il peut être préférable de publier tous les jours.

Sur Twitter, publier la même publication à différents moments de la journée s’avère particulièrement efficace. En programmant une moyenne de 3 à 5 tweets par jour, et en retweetant d’autres blogueurs en lien avec votre thématique, vous augmentez le trafic vers votre blog de manière significative. Sur Twitter, il faut faire preuve d’une constance quotidienne pour obtenir des résultats.

La publicité de Twitter est très abordable et peut vous aider à obtenir une certaine viralité qui améliorera le positionnement de vos articles et boostera votre image de marque.

Sur LinkedIn, utilisez LinkedIn Pulse. C’est un outil qui vous permet d’enrichir votre profil avec du contenu qui met en valeur votre expérience, votre formation… Ce contenu reste sur votre profil et est montré à un grand nombre de personnes, ce qui vous aide à mieux vous positionner sur Google, car il indexe votre contenu en priorité. Il permet également de drainer du trafic qualifié vers votre blog.

Sur Instagram, le contenu est plus visuel et, bien que notre expérience ne nous permette pas d’affirmer qu’il draine du trafic vers notre blog, nous savons qu’il améliore votre image de marque et votre engagement. C’est la raison pour laquelle un planning de publication Instagram est si important.

N’hésitez pas à publier sur Google My Business car ces publications favorisent le référencement local. N’attendez pas que Google vous informe que votre publication est sur le point d’expirer, soyez proactif et publiez plusieurs fois par semaine, en incluant des images, du texte, une URL et un hashtag.

6-Plan de promotion

En matière de promotion, l’idéal est de créer un calendrier éditorial pour programmer les contenus. Il s’agit tout simplement de classer les publications par date, type de contenu, canal et fréquence… Il vous sera ainsi plus facile de les promouvoir, de les mesurer et donc d’améliorer leur efficacité.

C’est là qu’intervient la publicité payante. Au-delà de la promotion organique de vos contenus, il peut s’avérer utile de recourir à la publicité payante pour capter des leads ou des clients. Sur Facebook Ads, par exemple, les campagnes sont très efficaces, car le CPC (coût par clic) est plus faible que sur Google Ads, en fonction du produit.

7- Évaluation du planning de publication

Sans mesures et sans suivi, il est impossible de savoir ce qui a le mieux fonctionné et donc s’il convient de suivre la même voie ou de mener d’autres actions.

Des outils tels que Google Analytics, Metricool… et bien d’autres, facilitent la création de rapports de marketing en ligne et le travail quotidien des professionnels du secteur.

Metricool est un outil particulièrement performant.

Nous allons vous expliquer pourquoi. Et comment il vous permet de réussir vos campagnes de marketing digital. Vous pouvez connecter votre site Web/blog, Twitter, Facebook, Facebook Ads, LinkedIn, Instagram, récemment Google my Business et Google Ads.

Il vous fournit des métriques très intéressantes sur les publications, telles que : le nombre d’abonnés, la portée de la publication et l’engagement, les types de contenu qui fonctionnent le mieux et leurs interactions… Vous pouvez également ajouter des concurrents et télécharger des rapports pour vos clients.

Conclusions

Comment élaborer un planning de publication pour réseaux sociaux ? Un planning de publication réseaux sociaux est une feuille de route qui définit le contenu que nous allons utiliser et sur quel réseau social nous allons travailler.

Cet article vous a semblé intéressant ? Vous pensez que nous sommes passés à côté de quelque chose d’important ?

Dites-le-nous dans les commentaires et nous nous ferons un plaisir de le rajouter.

Toñi Rodriguez

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Analysez, gérez et développez votre présence numérique

Utilisez Metricool sur n'importe quel appareil.

Metricool available on the App Store
Metricool on Google Play

ENTREPRISE

Intégrations

Twitter
Facebook
Instagram
TikTok

LinkedIn
Pinterest
Google My Business
YouTube
Twitch

Alliances